Réservation stages "safranier" 2014 et 2015

Toutes nos forces et compétences seront mises à votre disposition à la réussite de votre projet...Merci de remplir et de renvoyer la fiche d'inscription ci-jointe, accompagnée d'une lettre de motivation présentant votre projet. Attention..les places sont limitées...

Dates stages 2015 et 2016: Ces dates seront définies en fonction de nos disponibilités respectives; 2 jours en juillet + 2 jours en octobre.

1 - Programme détaillé de la 1ère période de stage : 2 jours en Juillet
-cours théoriques:
- botanique
- administratif, formes juridiques
- conduite d'une safranière
- commercialisation/communication
- transformation/valorisation/rentabilité
+ repas midi compris

-cours pratiques:
- travaux de préparation du sol
- travaux de plantation en safranière
- arrachage de bulbes (pépinière), travaux de plantation en pépinière
- comptage & calibrage des bulbes
- travaux d'entretien d'une safranière

2 - Programme détaillé de la 2éme période de stage : 2 jours en Octobre
cours pratiques:
- cueillette
- émondage
- transformation, séchage
- conditionnement, conservation
- gestion de visites organisées et /ou médias
- entretien de la safranière durant la floraison
+ Repas midi compris

3 – Tâches du stagiaire :
Définir les résultats attendus du stage en termes de connaissances, aptitudes et compétences à acquérir pour mener à terme son propre projet.
Le stagiaire s’engage à se consacrer au stage avec bonne volonté et diligence, à accomplir en conscience les missions dont il sera chargé par le maître de stage et à tenir un journal de stage qui relatera les travaux exécutés ou auxquels il aura participé; ce journal sera tenu avec la discrétion commandée par le secret professionnel.

Le stagiaire, suite à la première partie de stage réalisée en juillet, repart planter sa propre safranière puis après la session d’octobre, retourne sur ses terres... prêt à affronter sa propre floraison.

4- Déroulement :

Devant le succès de nos stages et afin de satisfaire au mieux vos demandes, les stagiaires seront reçus par petits groupes de travail. (3 à 4 couples) , les uns après les autres, pour un total de 15 sessions de deux fois 2 jours. Ce qui permet aux stagiaires de développer contacts et entraident...Il est préférable de venir avec son conjoint, car l'exploitation de la future safranière demandra à terme l'investissement du couple.... Seuls les stagiaires présentant un projet réaliste sont retenus, c’est pourquoi nous vous demandons une lettre de motivation afin que nous examinions la faisabilité de votre projet...

Afin doptimiser votre stage et de vous permettre de mettre en place votre safranière définitive de façon efficace, je vous invite à mettre en place l’année précédent votre stage, une parcelle d’essais, de 1000 à 3000 bulbes. Plantés l’ été, de votre mieux, selon les instructions que vous pourrez trouver sur notre site www.safrandefrance.fr ou dans l’ouvrage Secrets de safranière... Ces derniers offrirons une première floraison dès l’ automne …pour votre grande satisfaction! Mais surtout, cela nous permettra d’établir avec précision vos futurs besoins en bulbes, en fonction du taux de floraison obtenu mais également – et surtout- en fonction du taux de multiplication en terre qui sera évaluées par l’arrachage de 1% des bulbes courant mars suivant…

Pour un maximum de réussite dans votre projet, il est impératif de posséder son terrain et de commencer sa vraie safranière durant l’année du stage, afin d’optimiser les connaissances acquises lors de votre stage théorique et pratique. Le jeune safranier, suite au stage de juillet repart planter sa propre safranière puis après le stage d’octobre retourne chez lui prêt à affronter sa propre floraison...Conseils et suivit du projet de safranière du stagiaire assurés.

Joindre obligatoirement une lettre de motivation présentant votre projet!

TARIF: Stage safranier 4 jours : 550 €
Supplément conjoint ( exlusivement) : 100€

Nouveau! Réservez votre stage en ligne sur notre nouvel espace boutique :

www.boutique-safrandefrance.fr

Pensez à réserver vos bulbes de safran à temps!

Il est impératif de réserver votre place dans les plus courts délais. Compte tenu du succès obtenu depuis la création des stages, les réservations 2013 sont closent depuis plusieurs mois…et il reste seulement quelques places pour 2015 et une trentaine pour 2016..Notre établissement n'est pas un centre de formation, mais une exploitation agricole spécialisée dans le safran, proposant des stages de découverte du métier de safranier et des méthodes culturales du crocus sativus. .

Je vous souhaite une grande réussite dans tous vos projets safranés! Véronique Lazérat

Désignation
Tarif

Choix: Oui / Non

Total
stage 4 jours

550 Euros

Supplément conjoint

100 Euros

Total de votre réservation en Euros

Réservation stage:

Nom :....................................................................................................................

Prénom :...............................................................................................................

Date de naissance :...../...../19...............

niveau études/diplômes: ...................................................................................

Nom conjoint :.....................................................................................................

Prénom conjoint :.................................................................................................

Date de naissance :..../..../19...........

niveau études/diplômes: ...................................................................................

Adresse :.............................................................................................................

..............................................................................................................................

Code postal :...........

Commune :...........................................................................................................

Dates souhaitées (en fonction des disponibilités ) :

juillet : .....................................octobre : ....................................

Tel :......-......-......-......-......

Portable :......-......-......-......-......

E.mail : .......................................................@......................................................

Fait à ................................................le ...../...../201... Lu et approuvé

Signature

Bon de commande à imprimer ( selectionner puis n'imprimer que le bon de réservation) , compléter et envoyer accompagné d'un règlement à la réservation , par chèque ou mandat ou encore par carte ou virement sur : www.boutique-safrandefrance.fr

Mme Lazérat Véronique - Le Safran de la Font Saint Blaise

Le Bourg - 23110 Fontanières

N° siret 484 711 510 000 12

Toute personne résiliant le stage reste solvable du montant de la réservation. Tout stagiaire quittant le stage en cours, devra s'acquitter du règlement en totalité.

Instantanés de stages...Attention! La passion les guette!
Mise en place de votre parcelle d'essais

Voici la démarche idéale...commencer par un essai

Pour débuter, il faut planter 3000 bulbes pour les acclimater, plantés à12-15 cm La surface étant de 100 m2. (plantés, donc 200 m² avec les allées) On suppose que les bulbes s'acclimatent à votre région...et fleurissent…
Ces bulbes devrait fleurir pour 1/3 d'une fleur (bulbes en 8+).soit 1000 fleurs ce qui équivaut à 6 g de safran
Pour avoir une fleur par bulbe, il faut des bulbes de calibre 9+ ou mieux 10+.
Cette première floraison intervient au bout de 3 mois.
Cependant, il peut arriver que la première floraison soit très faible sans que cela n’ai de conséquence sur les floraisons suivantes.
il est très rare de ne pas fleurir la première année , sauf si le sol n'est pas assez riche, et dans ce cas le bulbe passe sa première année à grossir en puisant des réserve... ou bien s'ils n'ont pas eu suffisamment le temps de s'enraciner à cause d'une plantation tardive...cependant, certaines années, en raison de conditions climatiques exceptionnellement mauvaises, des safranières voient leur floraison réduite ...
Des arrosages ou pluies importants durant la période de dormance des bulbes peuvent également conduire au pourrissement de ces derniers et favoriser l'apparition des maladies foniques (champignons).

Il est impératif de bien tenir sa safranière propre et désherbée en permanence, sous peine de voir sa floraison et la multiplication des bulbes réduites de 20 à 30%

La floraison de l'année suivante s'élève à 1 fleurs par bulbe, soit 3000 fleurs donc 20 g de safran
L'année d’après, les bulbes fleurissent de 3 fleurs par bulbe .soit 9000 fleurs ce qui donne 60 g de safran
L’année d'après les bulbes pourront fleurir de 3 à 10 fleurs soit 9000 à 30000 fleurs donc entre 60 g et 200 g de safran
Ensuite, on arrache la totalité de la safranière pour la replanter ailleurs...travail phénoménal...
On suppose que vous maîtrisez la cueillette, l'émondage, le séchage et le conditionnement, sachant que la totalité de ces 4 opérations doivent être finies chaque jour, prêts à recommencer le lendemain....
Ces calculs sont basés sur un rapport de 150 pistils au gramme, l'idéal, mais au Maroc et en Iran il faut souvent 250 à 300 fleurs au gramme...car les fleurs y sont plus petites.
En France, il faut 150 à 200 fleurs pour obtenir 1g de safran sec, en fonction de la grandeur du pistil.

En pratique, avoir des terrains ne sert qu'à la rotation des cultures ( 10 ans avant de replanter au même endroit)
Nous effectuons des rotations de culture en raison de l'appauvrissement des sols et de la multiplication des bulbes qui conduit à l'étouffement.

Il est impératif de planter le CROCUS sativus dans une terre aussi riche que possible (pâture, jachère), les essais avec des engrais réalisés en Gatinais sont peu probants....
En respectant des distances de plantation raisonnées ( 15-20 cm plutôt que 7-10 cm) et en plantant à 25-30 cm de profondeur(car les bulbes remontent de 2cm chaque année), on peut maintenir a safranière en place 6 à 7 ans. (jusqu'à 12 ans en Grèce)
Une personne en couple avec de la main d'oeuvre familiale disponible peut gérer une surface de 1000 à 2000 m2 .
Si vos résultats sont concluants sur la parcelle d'essai, alors, et seulement dans ce cas, vous pourrez envisager de planter 1000 m2 soit 10 000 à 20 000 bulbes, selon distance de plantation choisie.

C'est à ce moment que le mot " INVESTISSEMENT prend toute sa dimension:
un bulbe coûte en 0.5€ à1 € le bulbe selon la quantité avec un calibre à fleurir, le calibre (il s'agit de la circonférence en cm, il faut que les bulbes fassent environ 2,5 cm de diamètre pour bien fleurir)!!!
N'oublions pas le risque que la plante ne se plaise pas dans la région où le terrain, sans parler du risque de gel (rusticité -13 °C)...Et que des nuisibles peuvent attaquer vos plantations: rats taupiers, mulots, vers blanc, ver Taupin, nématodes, sanglier, lapins...
Ce serait dommage de perdre un gros investissement….

Nos stagiaires et leurs projets...

Page en construction, merci de votre compréhension

Nous vous invitons à découvrir, rencontrer et encourager nos stagiaires, classés par départements, qui vous présentent leurs jeunes safranières...Nous les remercions pour les agréables moments partagés...et leur transmettons tous nos voeux de réussite dans leur projet que nous soutenons activement...

Véronique Lazérat

1 - Dans l'Ain
2- Dans l'Aisne

Sylvie FAVRE-BULLE

Le safran de Tigny en Picardie

10 RUE DE LA FORGE

02210 PARCY-TIGNY

lesafrandetigny@free.fr

Session 2010

Pourquoi j'ai fait un stage?

Licenciée économique en 2009 et suite à une interview sur Véronique, nous nous sommes dit pourquoi ne pas
essayer?

... Et c'est ainsi que nous nous sommes lancés dans une parcelle d'essai...

3 - Dans l'Allier

Sandrine BOURBONNAIS

Le safran du Bourbonnais

Beaubignat
03410 TEILLET-ARGENTY

Session 2008

 Salariée dans une jardinerie depuis 2000 et fille d’agriculteur, je songe à créer ma propre activité agricole.Je découvre alors que la plus grande safranière de France se trouve à moins de 30 Kms de chez moi, je prends donc contact avec Véronique et m’inscrit au stage pour Juillet et Octobre 2008.
Ce fut une rencontre et un stage très enrichissants car Véronique et Daniel nous reçoivent , nous transmettent leur savoir faire et leur passion avec une grande générosité.A la suite de la première partie de stage, je repars avec mes 3000 bulbes que je plante avec l’aide d’Olivier mon ami, sur une parcelle de 2000 m2. Petite récolte cet automne mais les bulbes ont bien pris et sont maintenant en pleine pousse. Je souhaite agrandir ma safranière et ainsi atteindre 10 000 bulbes en place dès 2009. Les encouragements de mon entourage m’incitent à développer mon activité ,de plus le Conseil Général de l’Allier m’apporte aussi son soutien en m’attribuant une subvention pour la création et le développement de ma production: Le Safran du Bourbonnais.

Frédéric BUSSIERE

Safran de Provenchères

03210 AUTRY-Issards

Session 2009

La première fois que j'ai entendu parlé du safran c'est sur un journal local gratuit ( info ) en 2007. A l'époque l'article parlait du safran, de ses vertus et d'une nouvelle productrice en creuse qui se nomme madame lazérat. Quelques mois plus tard en 2008 je décide de franchir le pas en plantant 1000 bulbes. La première année, la récolte fut mince avec 99 fleurs. En 2009 pour parfaire mes compétences je fais le stage de safranier. La production sur 2009 fut meilleure avec 14 grammes, en 2010 plantation à nouveau de 2000 bulbes avec une récolte de 36 grammes dont 450 fleurs pour la deuxième safranière. Au contact de cette fleur on attrape vite le virus, l'objectif pour moi pour l'instant est de vendre principalement à des professionnels, safraniers en manque de production, de compléter mon activité de salarié.
 
4 - Dans les Alpes de Hautes-Provence

Rose-Marie GARCIN

Le Safran des Montagnes

04250 BAYONS

www.safrandesmontagnes.net

Session 2006

De la forêt à l’agriculture, un pas vite franchi !A 27 ans, j’ai décidé après plusieurs années au service de l’administration forestière de retrouver mes terres natales, au Nord du département des Alpes de Haute Provence, pour installer une safranière et vivre de la vente de safran et de confitures. J’ai donc rejoins les quelques passionnés qui cultivaient déjà le fameux crocus dans le Sud du département et nous avons créé, en février 2006, l’association « Les safraniers de Haute Provence ». Ma volonté est de créer une entreprise durable en mettant sur le marché des produits de qualité, cultivés de manière biologique et employant des méthodes respectueuses du milieu naturel. Pour cela, j’ai choisi d’installer la safranière et le verger d’arbres fruitiers dans une zone de montagne encore préservée, riche d’une faune sauvage et d’une flore exceptionnelles.

Un stage très utile car très "pratique" et surtout une "animatrice" qui partage son expérience sans retenue, chose rare dans le domaine et pourtant indispensable pour avancer sérieusement et se professionnaliser !

5 - Dans les Hautes Alpes
6 - Dans les Alpes Maritimes

 

 
7 - Dans l'Ardèche

Elisabeth & Simon PANAYE

Le Safran du Val d'Ay
Bauvoir

07290 ARDOIX

safranduvalday@hotmail.fr

Session 2010


 Tout a commencé en juin 2009, je regardais "Envoyé Spécial" sur France 2. Après un sujet difficile, je suivais d'abord distraitement, un reportage sur la culture du Safran puis, en écoutant Véronique Lazerat nous faire découvrir avec passion la culture de cette fabuleuse épice, je fus scotchée devant ma télé! C'était une évidence: j'allais cultiver du safran...une épice incroyable, aux multiples vertus, en particulier sur le bien-être, je ne pouvais pas être indifférente à cela. Infirmière depuis 1978, j'ai exercé ma profession 20 ans en milieu hospitalier et depuis 10 ans je suis infirmière à domicile en milieu rural.Mon travail a pris beaucoup de place dans ma vie, et je lui dois sûrement ce que je suis aujourd'hui, mais toutes ces années à accompagner la douleur, la souffrance, la fin de vie parfois, m'ont conduite à l'épuisement, il est temps que je tourne la page, et si j'ai longtemps cherché ce que je pourrais faire, là c'est sûr, je cultiverai du crocus sativus . Après un premier contact avec Véronique, je plante une petite parcelle d'essai dans un champ de 5000m2 que nous possédons près de chez nous et je m'inscris pour un stage. Mon projet de planter 5000 bulbes au départ, prend une nouvelle orientation, lorsque mon dernier fils Simon, alors en BEP coiffure, pas très heureux dans son choix professionnel, décide de rejoindre l'aventure, contaminé à son tour, nous décidons alors de planter 10000 bulbes...Mais ce n'est pas encore fini, mon fils aîné Jean-Baptiste, professeur de musique, malgré ma réserve, veut s'impliquer à son tour,tout en continuant son activité professionnelle pour l'instant, et finalement nous planterons 22000 bulbes en juillet 2010.Véronique avait raison le virus du safran est très très contagieux! J'ai arrêté d'exercer mon métier d'infirmière en septembre 2010, je suis désormais safranière.

Pendant plusieurs mois nous avons préparé 1200 m2 de terrain, nous avons transporté des tas de cailloux, tamisé la terre, clôturé.... Notre stage, outre les compétences techniques que nous avons acquises, nous a permis de rencontrer en Véronique une personne authentique, simple, passionnée et passionnante. La plantation s'est faite en famille, dans la bonne humeur , sous un soleil de plomb....Notre safranière se situe en Ardèche, dans la vallée du Rhône, à 30 km au nord de Valence, sur le plateau, surplombant la rivière d'Ay et c'est tout naturellement que nous avons baptisé notre safranière " le Safran du Val d'Ay" . Nous avons organisé une journée Porte Ouverte, le 13 Novembre 2011, qui a été un réel succès. Cette année, notre récolte n'a pas été à la hauteur de nos attentes, en partie à cause d'une météo peu favorable, nous attendons la prochaine avec impatience. Notre site internet se prépare, et nous envisageons cette année la confection de confitures. Un super projet familial qui se réalise, une nouvelle page de notre vie qui s'écrit dans la confiance....

8- Dans les Ardennes
 
9- Dans l'Ariège
 
10- Dans l'Aube
 
11- Dans l'Aude

Chloé MENAGER

Le Safran des Fontaines

3 rue de Barbès

11250 COUFFOULENS

safrandesfontaines@yahoo.fr

Session 2008

 
12- Dans l'Aveyron

Teckla et Didier LANG

La safranière du Gourg

Le gourg 12500 LASSOULTS

www.safranaveyron.fr safranaveyron@orange.fr

Session 2008

D’origine Alsacienne et installé depuis début 2008 en Aveyron, nous sommes âgées de 41 et 44ans et avons un petit garçon de 3 et demi. Notre rêve c’est réalisé, de pouvoir vivre a la campagne et de pouvoir travailler sur nos terres. Nous avons planté 10000 bulbes de crocus sativus en juillet 2008 après notre stage chez Veronique Lazerat. Notre 1ere récolte a eu lieu en octobre 2008 ou nous avons confectionnés nos confitures (avec les fruits de notre verger) a base de safran Aveyronnais. Notre objectif pour 2009 est un atelier de transformation, l’accueil et la découverte du Safran au public

 

Roselyne TEXIER

Le safran de la Cédalie

La cédalie

12350 Lanuéjouls

Session 2009

Nous avons décidé de quitter la Bretagne pour l'Aveyron à 40 ans pour changer totalement d'activité.Mon mari s'est lancé dans l'élevage de chèvres , et je n'ai pas tardé à le rejoindre.Notre métier nous demande beaucoup de présence (7 jours sur 7) avec une pause de quelques heures en début d'après-midi ! Et pourquoi ne pas faire une activité à l'extérieur , des plantations par exemple? Dans l'Aveyron , il y a quelques producteurs de safran ainsi que des coopératives ( 2 à ma connaissance) , j'ai fait des recherches sur internet. J'ai découvert le site de Véronique Lazérat avec une proposition de stage...
C'est dans un cadre familial et chaleureux que j'ai appris la culture du safran. Je suis revenue avec 3000 bulbes que j'ai plantés en juillet 2009. Première récolte très maigre (1 gr !), je les ai plantés trop profond! Mais ils sont là et en 2010 petite récolte , alors 2011 ...
J'ai le plaisir de cultiver le safran , le récolter , le préparer...mais pas le temps de le transformer alors, je le vendrai et pourquoi pas à d'autres producteurs victimes de leur succès et qui n'ont plus assez de safran pour réaliser leurs recettes?
13- Dans les Bouches du Rhône
 
14- Dans le Calvados
 
15- Dans le Cantal
 
16- En Charente
 
17- En Charente-Maritime

Je suis tombé sur un article de magazine en 1990 expliquant le retour du Safran en France. Sortant d'une filière technique au Baccalauréat, je ne me voyais pas à l'age de 20 ans devenir agriculteur alors que les ordinateurs et les hautes technologies orientaient mon attirance pour le domaine technique. Mais après 20 ans dans le monde du bureau d'étude automobile et ses délocalisations qui n'en finissent plus, j'ai pensé qu'il était temps de me créer ma propre activité. C'est à ce moment, qu'en faisant des recherches sur internet je suis tombé sur le site de Véronique LAZERAT. Après un premier contact lors d'une visite de la Safranière de la Font Saint Blaise en octobre 2009, j'ai su que c'était ce que je recherchais, la passion du Crocus me gagnait. Je remercie vivement Véronique et Daniel pour le partage de cette passion et leurs secrets.

Ma safranière est située à 20kms de Saintes, de Cognac et de Jonzac dans le sud de la Charente-Maritime, sur une terre calcaire orientée plein sud avec une légère pente vers l'ouest. J'ai planté avec l'aide de mon Beau Père Jean-Marie, ma première parcelle d'essais de 11000 bulbes (plantée la première quinzaine de juillet 2010 sous 35°c). Ma première récolte d'octobre 2010 à été rassurante sur mon choix de cette parcelle.

Encore merci à Véronique pour tous ses conseils si précieux et indispensables !

Christophe LABOUS

Safran de Saint-Léger

17800 Saint Léger

www.safransaintleger.com (en création)

le.safranier@gmail.com

Session 2010

18- Dans le Cher
 
19- En Corrèze

Marjorie HUNKENS

Les gourmandises de la Côte

La côte

19410 VIGEOIS

Session 2007

 C’est durant une période de recherche d’emploi d’environ un an qu’est né ce projet d’installation. Il existait déjà une ferme dans la famille avec une activité d’élevage mais ce n’était pas ma préférence. De formation agricole, spécialisée dans l’aménagement paysager, j’étais plus spontanément attirée par le végétal. Au fil de lectures, j’ai découvert la culture du safran et c’est le stage en Creuse qui a été pour moi la révélation. Ainsi, je décidais de m’installer en louant une petite partie de terres pour produire du safran sur la commune de Vigeois en Corrèze. A cela, j’ajoute une production de fruits (rouges principalement) que je transforme.
L’aventure de cette culture passionnante est tout juste lancée.
20- En Corse
 
21- En Côte d'Or

Louis et Elisabeth LHUILLIER

Le Safran en Bourgogne

21550 CORCELLES LES SERRIGNY

Session 2006

Étant installé comme agriculteur depuis 1988, l' exploitation est situé à Ruffey les Beaune à côté de Beaune et 35 km de Dijon au pied du célèbre vignoble bourguignon. Suite à un article paru dans un journal agricole sur le Safran de la Font Saint Blaise en novembre 2005, nous nous sommes posés la question, pourquoi ne pas essayer ?

Nous avons décidé d' effectuer le stage chez Madame LAZERAT pour acquérir les bases sur cette nouvelle culture ( stage très intéressant ).

Nous avons acheté un millier de bulbes dans un 1er temps pour voir le comportement hivernal du crocus sativus dans les sols de notre région avec une petite récolte en octobre 2006. Un agrandissement suivra en 2007. Le safran restera une diversification en vue de le commercialiser si possible auprès de la restauration et des particuliers.
22- Dans les Côtes d'Armor

MICHELS Chloé

Safranière de la croix Zio

La bourdonnière

22410 PLOURHAN

Session 2010

Mon souhait était de trouver une activité qui me laisserait du temps pour éléver mes enfants et en lien avec la nature. Je suis très heureuse d'avoir fait le stage, le but étant d'apprendre la base de la culture et de pouvoir lancer l'activité assez rapidement sans trop tatonner.

Ma Safranière ne sera vraiment en place qu'en 2012. Cette annèe je plante 5 000 Bulbes. Dans l'avenir je souhaiterais vendre mon safran aux professionnels de la restauration, aux épiceries fines et en vente directe (marchés, évènements, sur place...).

J'aimerais ne pas avoir à faire de transformation. Dans un deuxième temps je souhaiterais développer une pépinière et vendre des bulbes aux professionnels et aux particuliers et biensur organiser des visites de la safranière.

23- En Creuse
 
24- En Dordogne

Augustin CHACOU

Le monde du safran

Croze de Leygue
24590 St Genies

www.lemondedusafran.com

augustin.chacou@lemondedusafran.com

Depuis toujours, le Périgord est associé à l'art culinaire avec son foie gras, sa truffe, ses fraises, ses vignes, sa noix, ses cêpes ...

Depuis plusieurs siècles, une autre culture avait participée à son essor, le safran! Sa culture avait beaucoup perdu de sa vitalité, mais la revoici qui renaît depuis quelques années.Le terroir sur lequel les vignes étaient prospères convient parfaitement à notre crocus.

Nous sommes une entreprise familiale bien établie dans la région. Nous sommes producteurs de safran et cultivons de nombreux fruits et légumes.

Nous proposons un grand choix de produits maison. Outre notre délicieux safran, nous sommes certains que vous apprécierez nos confitures et nos chutneys.

25- Dans le Doubs
 
26- Dans la Drôme

27- Dans l'Eure

 

28- Dans l'Eure et Loire

Sophie & Laurent DUCROCQ

La safranière de la vallée aux loutres

50 route de la Croix de Sorel

28269 SOREL MOUSSEL

www.safrandeureetloir.fr

Session 2008

 Suite à un reportage sur le safran qui m'a vivement intéressée, j'ai effectué des recherches sur cette culture.
J'ai ensuite fait un stage et une formation.
Avec mon mari Laurent, en juillet et octobre 2008, nous sommes allés faire un stage chez Véronique LAZERAT, safranière dans la Creuse, qui nous a enseigné le savoir faire et la méthode pour cultiver la fleur de safran et arriver à en extraire les pistils pour en faire une épice d'exception.
A la suite de quoi, j'ai mis en place une safranière d'essai de 3000 bulbes sur nos terres Euréliennes.
En novembre 2008 j'ai commencé la formation du BPREA (Brevet Professionnel Responsable Exploitation Agricole), au CFPPA de la Saussaye à Chartres, diplôme obligatoire pour m'installer en tant que jeune agricultrice. Diplôme que j'ai obtenu à la fin de la formation.
Etant très motivée et très intéressée par la culture du Safran, mon objectif est de développé le safran en Eure et Loir ainsi que des produits safranés, tels que des confitures, élaborés à partir des fruits de l'exploitation.
Installée depuis Février 2010 l'aventure commence avec la plantation d’une safranière de 11 000 bulbes et de différents arbrisseaux et plantes à petits fruits rouges (framboisiers, groseilliers, fraisiers etc...).
29- Dans le Finistère

 

 
30- Dans le Gard

 

 
31- En Haute Garonne
 
32- Dans le Gers
 
33- En Gironde

Jean François RIAUX

66 route de la gare
33910 SAINT DENIS DE PILE

jf.riaux@neuf.fr


Session 2009

 Après 15 ans d'activité salariée, je décide en 2009 de me lancer dans la production de safran. Un
stage chez Véronique Lazerat me permets d'apprendre les bases techniques et surtout me conforte
dans mon idée de faire du safran mon activité unique.
Après une année « d'expérimentation », je démissionne de mon emploi de conseiller agricole et suis
maintenant à plein temps sur ma production de safran. Je me donne encore un ou deux ans pour en
vivre.
Ma safranière occupe maintenant 3500 m² pour 50000 crocus plantés.
Le sol choisi est très sableux et très séchant.....ce qui limite les rendements mais évite les problèmes
d'excès d'eau.
Les crocus semblent bien s'acclimater à ces conditions difficiles grâce à une plantation profonde et à
l'apport de matière organique.
Bien sûr les débuts sont un peu laborieux et les quantités produites un peu en deçà de mes
espérances, mais la satisfaction des mes clients m'incite à persévérer.
Je remercie Véronique pour tous ses conseils, et aussi pour assurer la communication et la mise en
avant de notre produit commun, le safran.

Katia AUDOUIN

Au jardin gourmand

7 allée des fusains
La Ferme de Taussat
33138 LANTON

www.aujardingourmand.fr

Session 2008

« AU JARDIN GOURMAND » est une petite activité agricole, où Katia AUDOUIN , pharmacienne, passionnée par les plantes associe ce qui est beau à ce qui est bon.Le jardin se compose de plusieurs parcelles sur lesquelles poussent du safran, des plantes aromatiques ou médicinales, des fleurs comestibles, des arbres et arbustes fruitiers et divers légumes classiques ou plus originaux.La production est vendue localement sous forme de cageots de produits de saison et en sachet pour les plantes sèches et les graines toute l’année.Toutes ces plantes peuvent aussi être vendues en godets et mises en place dans des jardins chez les personnes curieuses de connaître de nouvelles saveurs totalement naturelles.
34- Dans l'Hérault
35- Dans l'Ille et Vilaine

Marie-Jeanne GASNIER

Safran des abords de l'étang
au Pays de la Roche aux Fées

6 rue du tertre aux genêts
35240 Marcillé-Robert

mj.gasnier@hotmail.fr

Session 2010

Après 9 années passées en tant que vendeuse en jardinerie, l'envie a été très forte de me lancer vers un nouveau projet.
Avec mon mari, nous avions regardé un reportage sur la culture du safran pendant nos vacances. Nous sommes revenus en Bretagne avec déjà une grande curiosité et une grande passion pour cette fleur mauve qui allait changer notre vie.
Je m'inscris donc au stage avec Véronique. De retour de la Creuse, nous plantons avec l'aide de la famille les 11 000 bulbes sur 600 m2.
La première fleur était très attendue, afin de prouver à notre entourage que cela pouvait fonctionner. Nous récoltons 15 gr la première année. Cela me permets de confectionner des gelées et confitures au safran ainsi que du pain d'épices au safran que je vends dans ma région.
"Le safran des abords de l'étang, au Pays de la Roche aux Fées" est né, pour le plaisir des papilles.
L'année 2011 est très prometteuse, le crocus sativus semblant bien s'acclimater sous le climat breton, généreux sur la longueur des pistils!
Une véritable aventure familiale est lancée, entourée de mon mari et de mes deux enfants, déjà jardiniers en herbe.
36- Dans l'Indre

Aurélie LESUEUR

Safran du Berry
La Javelotière
36310 Chaillac
www.safranduberry.fr
alesueur@safranduberry.fr

Session 2008

Installés dans le sud de l'Indre, notre exploitation compte 5000 m² de Crocus sativus.

Fraichement diplômée en horticulture et gourmande de surcroit, j'ai eu la volonté de recultiver les terres familiales et de concilier le safran et la gastronomie.

Ce qui nous a, naturellement, conduit à proposer en plus de notre safran (AB depuis le début), une large gamme de produits safranés. Safran du Berry à désormais 3 ans...

37- Dans l'Indre et Loire
 
38- Dans l'Isère

 

Carine DAO-CASTES

Le Safran de Vourey en Isère

205 route des étangs

38210 VOUREY

http://lesafrandevourey.blogspot.com/

Session 2010

 

La première récolte a eu lieu en octobre et novembre 2010 : quelle joie de voir ces jolies fleurs éclore et quelle satisfaction d’en prélever le délicat pistil et d’en sentir la douce effluve une fois séché.
Cette première récolte est encourageante, nous attendons avec impatience de voir comment se sont comportés les bulbes en terre pour envisager la suite… en attendant, nous nous essayons à la confiture de kiwi au safran et avons planté quelques fraisiers, framboisiers, cassissiers et groseilliers… pour garnir nos étagères de jolis pots de confitures safranées maison pendant l’été.

L’idée d’une safranière a germée suite à mon licenciement économique et à une interview de Véronique sur France Inter !
L’opportunité d’un plan social … oui, un plan social peut être une opportunité, en tout cas, il vaut mieux le voir comme ça, ça permet d’avancer ! …

La rencontre avec Véronique à la Chapelle en Vercors, lors d’une conférence sur le safran.Je lui ai fait part de mon projet de me lancer, elle a bien voulu m’intégrer dans un de ses stages qui étaient déjà tous bien chargés …. et me voilà safranière avec 10 000 bulbes plantés dès la première année.

Cadre dirigeant dans une entreprise agricole, j'ai été séduite par le projet développé par Véronique Lazérat en l'écoutant lors d'une émission de radio.

Issue du milieu agricole, j'avais envie de revenir vers la production mais pas forcément sur une culture “classique” et également de me rapprocher de ma fille:Elise.
Produire l'épice de safran dans un département et une région où la culture n'était pas traditionnelle, voilà un challenge intéressant.
Avant de franchir le pas et changer de vie, je me suis donc décidé à suivre un stage sur la production du crocus et sa transformation en safran auprès de Véronique. Une expérience enrichissante tant du point de vu technique qu'humain que je recommande aux aventuriers.
De retour dans le département de l'Isère avec 1000 bulbes, j'ai implanté une première parcelle d'essai en août 2008. Un passage obligé pour mettre en pratique le savoir faire acquis lors du stage mais également mieux appréhender la charge de travail que représente cette production.
La safranière s'est agrandit en 2009 avec l'implantation de 10 000 bulbes. 2010 a été chargée en émotion avec l'arrivée d'Oscar, le lancement de notre gîte rural et la récolte de 180 g de safran.
2011 se prépare avec l'agrandissement de la safranière à 1200 m² et le lancement de la culture de plantes aromatiques.

Coralie CHENAVAS

Le Safran du Dauphiné

1080 Route du Garembourg
38870 St Pierre de Bressieux

coralie.chenavas@yahoo.fr

Nicole & Marcel BERGER

Safran du Mas du Lossert en Dauphiné

355, Chemin du Lossert 38 110 LA CHAPELLE DE LA TOUR

marcelberger@orange.fr

Session 2010

Suite à la lecture d'un article dans la revue "maison & Jardins" relatif au travail de Véronique dans la Creuse, puis une émission du m6; nous décidons de faire un essai de plantation de 100 bulbes en 2009, récolte concluante.

En 2010, c'est le stage de formation chez Véronique, nous étions les plus âgées mais le virus nous avait gagné.Notre safranière est modeste, en pleine campagne ce qui nous permettra de la développer petit à petit.
Car à notre retour de stage, nous plantions 2 000 bulbes. La première récolte était correcte et surtout magique.

Depuis nous confectionnons des confitures safranées avec les fruits du verger et envigeangeons d'autre produits dérivés.Très vite la presse locale s'est fait écho de notre production que nous vendons au particuliers, aux épiceries fines et au restaurants.

Nous sommes des retraités heureux et fasciné par cette fleur.
En 2012, nous agrandirons mais resterons une safranière de petite taille.

39- Dans le Jura
 
40- Dans les Landes
 
41- Dans le Loire et Cher

Stéphane THEVENET

et Fabrice BAUER

Le safran de la chapelle vicomtesse en loir et cher

1 route de Vendôme
41270 LA CHAPELLE VICOMTESSE

www.lesafrandelachapellevicomtesse.com

Session 2006

Stephane et Fabrice vous accueillent au cœur de la safranière, pour vous faire découvrir l’univers de cette épice. Vous apprendrez à la connaître et la reconnaître. Vous apprendrez son passé, son histoire, sa mythologie, ses vertus, ses pouvoirs culinaires et teintoriaux.
Vous connaitrez son goût et saurez l’accommoder chez vous, dans vos plats, pour le plaisir des sens.
Vous saurez tout d’elle, y compris comment la cultiver, la cueillir, la transformer en safran, ou simplement pour le regard, la voir fleurir sur le rebord de votre fenêtre, ou dans votre jardin en pensant que vous faites naître, l’or rouge.

C’est dans cet esprit qu’avant de restaurer notre maison nous nous sommes inscrits dans une démarche de développement durable. En venant nous voir vous pourrez aussi participer à ce projet, échanger vos points de vue, voir concrètement les réalisations.
C’est dans cet esprit aussi qu’un jour, tout simplement en regardant un reportages sur la safranière de la Font Saint Blaise tenue par V.Lazerat, Stephane s’est dit : « c’est exactement ce que je veux faire ».

Témoignage: "En Juillet 2005, Fabrice et moi avions décidé de quitter Paris pour le Loir-et-Cher. Nous avions eu un coup de foudre pour une charmante maison dans un petit village de 170 habitants s'appelant "La Chapelle vicomtesse".
Nous avions l'oportinutée de travailler dans le cinéma, à domicile comme détécteur.
C'est à dire que les maisons de productions nous envoyaient des télé-films en versions originals, nous notions image par image les mouvements de bouches des comediens, ensuite la bande partait au traducteur qui posait des mots français qui correspondaient aux ouvertures de bouches, et la bande terminait sa course dans les studios de doublages avec les comediens.
Le probleme est que pour que ce nouveau metier soit rentable, il faut avoir au moins 4 à 5 ans de pratique et d'automatisme (60euros par film, nous en faisions 1 par mois, oups !).
L'argent que nous vions de coté diminuait tres vite.
A Paris, j'étais Maître d'hotel dans de grands restaurants et comedien de théâtre.
Me retrouvant à la campagne, je n'avais pas envie de reprendre mon métier de maître d'hotel à cause des distances et des horaires de coupures, et il n'y a pas de troupes de théâtres professionnelles dans la région.
Cela faisait environ 2 mois que je me creusait la cervelle pour pour trouver une activitée rénumératrice en restant à mon domicile.
En octobre 2005, j'étais avachis devant ma télé à zapper, lorsque je tombe sur un reportage sur la culture de safran dans le Limousin.
Je fus tres étonné de savoir que le safran poussait en France, moi qui croyait qu'il ne pouvait se cultiver que dans les pays chauds comme le Maroc, l'Espagne, les Indes et l'Iran.
Véronique Lazerat, propriétaire, expliquait qu'elle arrivait à nourrir sa famille de 5 enfants avec seulement 1200m² de culture.
La dessus, ma petite voix interieur me dis : "Tu es courageux, tu connais la terre grace à ton père et tes grand parents, vas-y, fonce, contact cette personne".
Aprés en avoir parlé avec Fabrice, nous avons donc pris contact avec elle, et il se trouvait qu'elle partagait son savoir par le biais de visites de sa safraniere et surtout qu'elle formait volontier des futurs safraniers.
Ni une, ni deux, nous nous inscrivons à sa formation pour la session 2006 qui comprenait 2 jours l'été pour la plantation, et 2 jours à l'automne pour la récolte.
En attendant l'été suivant nous avons fait beaucoup de recherches sur le safran et avons découvert qu'au moyen age, le safran était cultivé dans toute la France et la production représentait 12 tonnes à l'année.
Le safran Français avait une excélente réputation, les safraniers venaient dans le Gatinais pour le vendre et tous les pays d'Europe se déplacaient pour s'y fournir.
Notre aventure commancait vraiment. Au fur et à mesure de nos découvertes, nous sommes tombé amoureux de cette épice qui nous réservait encore bien des surprises."
42- Dans la Loire

Marie CHARBONNIER

Marie les épices

Le Charles

42140 La Gimond

www.marie-les-epices.com

Session 2010

 Entre plaine et montagne, à 20 km de St Etienne, La Gimond est une petite commune de 250 habitants.
Après avoir travaillé dans la conception de chaussures haut de gamme dans la Drôme, la Haute-Loire et le Rhône je suis revenue dans la Loire dans mon village natal.
Mes parents, agriculteurs retraités, nous ont permis, avec mon mari Laurent, de transformer l’ancienne grange en habitation.
Après la naissance de mon deuxième enfant, en 2009, j’ai ressenti le besoin de réaliser un projet personnel qui corresponde à mes exigences : travailler au grand air, respecter le milieu naturel qui m’entoure, exploiter le domaine agricole familial et pouvoir, si possible, transmettre un patrimoine à mes enfants.
Et puis un jour, en regardant un reportage télévisé, j’ai vu la culture du safran. Cela a été le déclic !
Cette magnifique petite fleur s’est avérée correspondre à toutes mes attentes et même plus ! Je ne m’attendais pas à devenir passionnée !
En 2010, j’ai pu participer au stage Au Safran de la Font Saint Blaise. Ce fut une belle expérience de rencontre et de partage avec Véronique et les stagiaires.
Cette formation pratique était pour moi indispensable, je ne voulais pas me lancer dans ce projet de vie sans mettre toutes les chances de réussite de mon côté !
Aidée et soutenue par toute ma famille en juillet de cette même année, j’ai planté 5 000 bulbes de cette épice si particulière et envoûtante. La première récolte a été faible mais je n’ai pas eu de perte de bulbes, c’est pour cela que je vais agrandir ma safranière de 10 000 bulbes supplémentaires en 2011.
Une première visite de ma safranière est organisée dans le cadre des Escales Découvertes de l’Office du Tourisme de Chazelles Sur Lyon le 21 juillet 2011.

43- Dans la Haute-Loire
 
44- Dans la Loire-Atlantique

Mickaël et Christina SEILLER

Le safran Plésséen

La guiguenais

44630 Plessé

Session 2009
 Je souhaitais depuis quelques années faire du maréchage BIO avec ma plus jeune soeur et un jour, par hasard j'ai découvert le safran à la télévision (reportage sur le site de la safranière de Véronique L.). J'ai ensuite fait deux stages consécutifs dans cette meme safraniere et la meme année démarré quelques plantations de crocus. C'est de là qu 'est né notre amour, déjà très largement présent pour la nature et les végétaux, pour le crocus Sativus.

Ma safranière:

juin 2009 : démarrage des plantations

oct-nov-dec 2009 premieres récoltes

juin 2010 : nouvelles plantations avec 10 000 bulbes

oct 2010 : certification biologique ECOCERT

oct-nov-dec 2010 : récolte qui a eu bon succès

prévision juin 2011 : nouvelles plantations avec 50 000 nouvelles bulbes pour une surface totale d'environ un hectare

 

45- Dans le Loiret

 

 

 

46- Dans le Lot

 

Elodie VARIN

Les Jardins de Saint Namphaise

Hameau de Clavel

46240 CANIAC DU CAUSSE

www.lesjardinsdesaintnamphaise.com

Session 2008

 

Pourquoi j’ai fait un stage, mon projet:

J' ai voulu en savoir plus sur cette culture "mystérieuse", pour pouvoir m'installer à mon compte et vivre cette passion envoutante.

Ma safranière:

10 200 bulbes plantés en juillet 2009 sur environ 1000 m² selon la technique "Lazérat".


 

 

 

47- Dans le Lot et Garonne

 

Sophie NEMETH

Le Safran d'Agenais

Al Castel

47370 CAZIDEROQUE

www.safrandagenais.jimdo.com

Notre safranière, localisée dans le Lot et Garonne entre Tournon d’Agenais et Penne d’Agenais, sur un plateau calcaire perché à 225 mètres d’altitude, domine la vallée du Boudouyssou. Nous sommes tombés, mon époux et moi-même amoureux du site classé Natura 2000, en 2008. Il nous a fallu « retrousser nos manches » car entre la remise en état du château et du domaine et nos métiers respectifs sur Paris (Ingénieur Télécom et Enseignante en Sciences de la Vie et de la Terre) seules les trop courtes vacances pouvaient être mises à profit. Nous avons essuyé la tempête Klaus qui n’a fait « que » déraciner des arbres…la première année.

Nous réfléchissions à la façon de valoriser le site et après l’idée de la culture de fougères et l’élevage d’escargots c’est la culture du Crocus sativus qui a permis de convaincre le plus raisonnable des deux ! La plantation des 11 000 bulbes a été somme toute réalisée en 13 jours !
La récolte 2010 a commencé le 21 novembre 2010.
Nous souhaitons développer notre activité en proposant du safran d’excellente qualité, des visites découverte et former de nouveaux safraniers afin de transmettre notre passion.
Après l’investissement dans les « jardins partagés », le safran permet de décliner le thème qui nous est cher du « partage » tout en respectant notre environnement.

48- Dans la Lozère
 
49- Dans le Maine et Loire

Karine & Patrice COUTANT

Le Safran du Clos des Sables en Anjou

Le Clos des Sables

49320 VAUCHRETIEN

www.safran-de-l-anjouf.fr

SESSION 2009

Depuis quelques temps déjà (environ 2ans), mon mari voulait se lancer dans cette grande aventure que représente la culture du crocus sativus. Avec 2 emplois à temps plein cela semblait assez compromis et pourtant nous nous sommes inscrits aux stages de Véronique sans savoir ce que nous allions réellement y trouver. Les 2 premiers jours en juillet nous ont émerveillés même s’ils nous ont également fait prendre conscience du dur labeur que pouvait représenter cette culture. Puis comme le dit si bien Véronique « après quelques temps de patience car Dame nature agit en silence » nous étions très pressés de revenir en octobre pour cueillir les pistils des bulbes que nous avions plantés. Quel émerveillement ces champs de fleurs violettes si fragiles et si odorantes qu’il allait maintenant nous falloir transformer. Tout un art que Véronique sait si bien nous transmettre. Après un licenciement économique pour ma part, nous avons finalement planté 3000 bulbes l’été dernier dans notre jardin, dans des conditions assez particulières puisque nous avions aménagé un mois auparavant. Mais, ils étaient enfin en terre, puis vinrent avec l’automne les premiers désherbages , maux de dos et ampoules aux mains . Malgré cela quel plaisir de travailler au grand air et non plus enfermée dans un bureau. Nous ne savions pas comment se présenteraient les premières pousses, et fûmes donc très surpris de découvrir ces fins capuchons blancs qui sortirent de terre dès la fin septembre et les premières fleurs presque simultanément. Nous avons traité notre maigre récolte (1gramme pour 3000 bulbes) avec grande minutie et espérons bien sûr beaucoup plus cette année. Nous devons louer du terrain supplémentaire et prévoyons de replanter d’autres bulbes pour pouvoir lancer notre activité de vente de safran et produits safranés dès l’automne 2010.
Nous profitons également de l’occasion pour remercier Véronique, Daniel, Brice et son épouse pour leur accueil chaleureux, et pour tous les bons moments partagés avec eux tant au niveau apprentissage de ce savoir-faire qu’en ce qui concerne les rencontres qu’ils nous ont permises de faire.
Pour conclure, si le safran peut représenter une certaine richesse au sens propre du terme, il l’est également au sens figuré de celui-ci. Difficile d’en sortir lorque l’on tombe dedans,cette épice est si exigeante qu’elle nous accapare et nous dévore agréablement, Véronique en sait quelque chose. Merci à mon mari d’avoir eu l’idée folle de penser qu’un jour nous pourrions nous lancer dans la culture de ces petites fleurs violettes qui font tourner la tête !!!
 
50- Dans la Manche
 
51- Dans la Marne
 
52- Dans la Haute-Marne
 
53- Dans la Mayenne

 

 

 

54- Dans la Meurthe et Moselle
 
55- Dans la Meuse
 
56- Dans le Morbihan
 
57- Dans la Moselle
 
58- Dans la Nièvre

Bernard MONTIGNY

Safranière de la fontaine en nivernais

28 rue du riot

58180 MARZY

safranieredunivernais@orange.fr

Session 2010
 C'est en Bourgogne entre le val de loire et le massif du morvan dans le verdoyant département de la Nièvre réputé pour ses vins et ses faïences, que nous décidons suite à la découverte de la culture du safran au fil de nos lectures, de reprendre une nouvelle activité en rapport avec la nature et le travail de la terre que nous affectionnons particulièrement.

Un article sur la plus grande safranière de France exploitée par Véronique Lazérat retient toute notre attention et c'est lors de notre rencontre à la fois riche en savoir et en complicité au cours de ses stages de formation qu'elle nous transmet sa passion du "crocus sativus".

Notre safranière en nivernais voit le jour en juillet 2010 et c'est avec joie que nous accueillons nos premières fleurs en octobre concrétisant ainsi le début d'une aventure.

59- Dans le Nord
 
60- Dans l'Oise
 
61- Dans l'Orne
 
62- Dans le Pas de Calais
 
63- Dans le Puy de Dôme

Christian MASSON

La Safranière de Fontbergère


8 chemin de coudes
63730 PLAUZAT

www.safraniere-fontbergere.com

Session 2008

Enfin, un peu dérouté, et angoissé car j'étais inscrit pour le stage mais pas de terrain en vue, j'en parle à un ami qui me lâche le plus naturellement possible " j'ai un terrain à te prêter mais il est en fiche." C'est plus qu'il m'en faut et l'aventure commence..... Défrichage, stage en juillet, plantation en juillet, stage en octobre et premières feuilles et enfin....Les Belles tant attendues.

Chez Véronique Lazerat, nous avons tout appris, la culture, l'émondage, le séchage , le conditionnement mais aussi tout ce qui concerne l'aspect commercial ( les confitures, les administrations à contacter, la publicité,les débouchées....)

Mes première confitures et ma première récolte je les soumets a mon premier marché de Noël, dans le charmant village de la Sauvetat, dans un cadre historique au possible puisqu'il s'agit d'une ancienne commanderie de templier, et là la magie opère et l'intérêt est de taille. ( d'ailleurs cette année 2010, de retour dans ce même village, de nombreuses personnes nous recherchaient...).

Depuis, j'ai élargi mon champ d'activité, j'ai créé ma pâtisserie "Chez Gatita et Gatito" que je vends sur les marchés de Chamalières et d'Aubière, et je propose donc confitures fruits et safran, nougats au safran, pain d'épice au safran, cake carottes chocolat et safran et j'espère ne pas m'arrêter là....Sans oublier le précieux " or rouge " gentiment conditionné dans son écrin de verre, enserré de liège et gainé de cire.

Ma safranière: En 2009, on me prête donc un terrain de 290 m2, et nous y plantons mon épouse et moi 1000 bulbes. En 2010, je dois m'expatrier dans le village voisin de Veyre Monton, et sur une surface de 600 m2 nous plantons 2000 bulbes et l'été prochain 2000 autres bulbes viendront s'épanouir au gré du temps.

Encore merci à Véronique et toute sa famille ( tribu devrais-je dire ) pour leur gentillesse, leur accueil, et surtout de m'avoir donné cette envie de magnifier cette fabuleuse plante extrêmement généreuse...

Je suis pâtissier de métier, et un dimanche matin, en furetant dans le supplément du journal local, j'ai découvert un article sur le safran produit dans la Creuse. Je n'en croyais pas mes yeux, et de suite je consultais le site internet donné en référence. Le safran pour est une fleur magique qui a toujours enflammé mon imagination, les grands voyages, l'Inde mystérieuse, la sagesse du Moyen Orient. Sur ce site internet, je lis qu'il est possible d'acheter des bulbes. Intrigué je passe commande et le colis reçu, les vingts " joyaux " sont plantés sans tarder en terre. La première années les feuilles sortent, mais pas les fleurs. Ce n'est pas grave, ma joie est à son comble et dans mon esprit commence à'échafauder un projet audacieux. Partir en stage chez Mme Lazerat et se lancer dans la culture du Safran.

Marion PROST

le bourg

63290 PASLIERES

Session 2010

Actuellement en congé parental, je pense à ma reconversion car je ne souhaite plus travailler dans le même domaine d'activité. Suite au reportage d'Envoyé spécial concernant la safranière de Véronique Lazerat, je me suis dit que c'était exactement ce que je souhaiterai faire. Donc je me lance dans le safran!


Ma safranière: J'ai planté ma parcelle d'essai de 3 000 bulbes en juillet 2010 suite au stage safranier fait chez Véronique. (j'avais réservé 2000 bulbes mais j'en ai commandé 1000 supplémentaires car j'avais déjà pris le virus du safran !).
Cette année, en 2011, je compte en planter 4000 bulbes de plus pour agrandir ma safranière

Armelle DELFORGE

Le Safran Bio d'Auvergne en livradois

LES GERYS

63520 DOMAIZE

lesafranbiodauvergne.over-blog.fr

Session 2010
 J'ai 37 ans, maman d'un petit garçon. Après un diplôme d'ingénieur et 12 ans d'industrie, j'ai décidé de changer de vie et d'être entièrement autonome en créant mon entreprise. J'ai investi dans une petite ferme à rénover avec des parcelles attenantes et vierges de toute culture. La culture du safran s'est imposée de part sa simplicité, la nécessité de peu de terrain, de peu de mécanisation. Dès la première récolte j'ai pu commencer à commercialiser afin de faire découvrir cette épice si précieuse dans nos campagnes. La pépinière va permettre la vente de bulbes en petites quantités dès juin 2011, je pense pouvoir fournir les futurs safraniers de notre secteur en 2012. Je souhaite les accueillir en stage aussi chaleureusement et généreusement que Véronique Lazerat.

Située au coeur du Livradois Forez à 50 km au Sud-Est de Clermont-Ferrand, la première safranière a été plantée en Juillet 2010 : 11000 bulbes dont une pépinière, sur 2 parcelles en pente exposée Sud-Est.

Un verger et des fruits rouges permettent la préparation de confitures safranées issues de l'exploitation certifiée agriculture biologique.

 

 

 

64- Dans les Pyrénées Atlantique


65- Dans les Hautes-Pyrénées
 
66- Dans les Pyrénées -Orientales
 
67- Dans le Bas-Rhin
 
68- Dans le Haut-Rhin

Olivier CHAUVEL

68390, BATTENHEIM

Sur Alsace.fr

L’épice la plus chère du monde se cultive même sous nos latitudes. À Battenheim, Francine et Olivier Chauvel viennent d’achever leur 5 e récolte de safran. C’est pour diversifier leur activité céréalière qu’Olivier, alors agent de sûreté à l’EuroAirport, s’est lancé en 2006 dans l’aventure de « l’or rouge ». Sur un champ en jachère, il a planté à 30 cm de profondeur 10 000 bulbes de crocus sativus, la fleur qui produit le safran. « Il faut 200 fleurs pour produire un gramme », qui sera vendu 28 € sur le marché. Les Chauvel ont fait le choix de la vente directe pour écouler leur petite production qui n’a pas le label bio, mais dont la culture est garantie artisanale et sans engrais chimique.

69- Dans le Rhône
 
70- En Haute-Saône
 
71- Dans la Saône et Loire

Frédéric BONNELLES

Safran de Ste Foy

Laugere

71110 Ste Foy

www.safrandestefoy.fr

fredericbonnelles@safrandestefoy.fr

Suite à un reportage sur France 2 et étant a la recherche d’une activité à la campagne pour la qualité de vie, j’ ai postulé pour un stage après une visite en octobre 2009 de la safranière de véronique ou j’ai attrapé le virus du crocus Sativus.

Le stage de juillet s’est magnifiquement passé vu la gentillesse de tous les participants et celui de septembre était encore plus fabuleux avec les anciens et de nouveaux participants sans oublier le chaleureux accueille de Véronique et Daniel.

Notre exploitation familiale se trouve nichée au cœur du Brionnais berceau de la succulente viande charollaise sur le Mont Heurgues, à 550 m d’altitude en bourgogne du sud, dans un écrin de verdure où il fait bon vivre, ou la nature est encore respectée.

Créé en 2010 avec la volonté de produire un safran de terroir de grande qualité, j’ai planté 20 000 bulbes avec la collaboration de toute la famille.

Une année s’est passée j’attends le 25 septembre avec impatience….date de la renaissance…

72- Dans la Sarthe

Sylvia HAY

Safran pur de la Cotière

parcelle 166

72340 Ruillé sur loir

(adresse postale de sylvia HAY -

56 rue val de braye 72310 pont de braye)

hay.sylvia@gmail.com

www.safran-agriculturel.com

Session 2009

 La production des 100 bulbes d'essai 2009 a donné presque 400 fleurs cette année !! tandis que ceux plantés de l'année ont fleuri d'1/5ème .
mais de fleurs énormes avec des stigmates géants !! vivement l'an prochain pour tripler la récolte !!
en tout j'ai récolté environ 6-7 grammes séchés mais j'ai presque tout fait déguster pour communiquer
Mon mari, Thierry, me dit que l'an prochain il mettrait directement ma récolte au coffre et qu'elle serait payante !!

17 septembre 2011 ; Première journée d’une nouvelle récolte dans la petite safranière sarthoise ;

Née en 2009, sur un point oublié de la carte de France, une pépite vivante grandit au cœur de l’Europe… La ferme « Safran pur de la côtière » et ses 5000 bulbes primo-arrivants vous annoncent 338 fleurs nées au premier jour de la saison 3 ; soit 4 demi grammes secs et déjà conditionnés au premier jour ; dans l’esprit méthodique d’excellence qu’on connait nous autres safraniers formés à la Font Saint Blaise par Véronique Lazérat !!

Vous pouvez nous rendre visite sur la colline de la vallée aux thermaux et prendre un thé au safran à la santé des étoiles, ou visiter notre actualité sur le site du projet éducatif associé de « l’âne rose » :www.safran-agriculturel.com ; né de notre web master, pépite vivante lui-même ; toutes les actualités du projet, du safran pur jusqu’au théâtre préventif, en plein air ou à l’école…

à bientôt, en visite, en woofing, en formation, en résidence de création, à pied, à dos d’âne, en avion solaire, par mer, ou par un heureux hasard.

Diane GALLOIS

Trompe Souris,

72500 LAVERNAT

diane.gallois@hotmail.fr.

 

73- En Savoie
 
74- En Haute-Savoie

 

Josiane et Dominique GRIOT

Le Safran de Salagine

Le Grand Salagine

74150 BLOYE

Session 2010
C'est à la suite de la lecture d'un article de presse présentant le parcours de Véronique avec la création d'une production de safran en Creuse que nous avons décidé de faire un stage.

Nous avons commencé par une parcelle d'essai avec 3000 bulbes. Après une bataille rangée avec les campagnols et une 1ère récolte malgré tout encourageante, nous avons décidé de planter 12000 bulbes en 2010. Nous confectionnons aussi des confitures safranées et nous envisageons d'autres produits dérivés.

Cette production est un complément de revenus pour l'instant (nous sommes salariés par ailleurs) ; nous élevons également des lamas depuis 2007. Le safran demande un important investissement en temps et en travail physique. C'est un engagement qui, par moment, monopolise la famille et même les amis ; mais c'est une fleur magnifique, un peu "magique" et autour du safran on fait des rencontres passionnantes et passionnées...

75- A Paris

 

 

 

76- En Seine-Maritime
 
77- En Seine et Marne
 
78- Dans les Yvelines
 
79- Dans les Deux Sèvres
 
80- Dans la Somme
 
81- Dans le Tarn
 
82- Dans le Tarn et Garonne

Mme Jeanine DUBOCQUET
Caroline et Christian BONDU

Safran de Fromental

3021, Route de Puycelsi
82230 - MONCLAR de QUERCY

christian.bondu@numericable.fr

www.safrandefromental.com

C’est au cours d’une flânerie au marché de Caussade en 2009 que j’ai connu le Safran, (depuis 30 ans, je passe mes vacances en Quercy ) achat de quelques bulbes plantés en balconnières dès mon retour dans le Nord. Surveillance, documentation,
recherches de plus en plus approfondies ( internet etc .. )
Patience puis l’émerveillement de l’éclosion de la première fleur, si nue, si seule, si fragile mais triomphante !
Et cette première fleur magique a passionné mon entourage : enfants, petits-enfants, même arrière ! ..

L’un deux prend l’initiative d’une visite en Creuse, puis d’un stage chez Véronique Lazerat et l’envoûtement de cette fleur conjuguée à l'enthousiasme contagieux de la plus talentueuse safranière de France a fait le reste.

Plantation de 20000 bulbes en 2010, résultat encourageant. Dans l’air du temps de ces 2 années 2009 – 2010, il y avait la retraite qui se profilait pour certains, le grenelle de l'environnement, les Verts, l'écologie, les mouvements
sociaux en ville et en campagne, un souffle de changement et de liberté, un besoin de retour à la vie rurale et de grand air, et la famille au grand complet et en plein accord
prend le train en marche .. nous allons devenir des safraniers !

Pour 2011, c’est le grand saut : 40000 nouveaux bulbes à planter .. Bravo e t merci Véronique pour ton exemple, ta générosité, ton ouverture aux autres,ton courage, tes conseils et ta réussite.

Nous voici prêts à affronter la canicule, les courbatures, le dos cassé, les doigts meurtris, mais que vive le crocus sativus qui a traversé des millénaires et semble faire un retour en force .. pour notre bonheur à tous.

83- Dans le Var
 
84- Dans le Vaucluse

Fergal et Raphael vous présente « Le Safran Royal ».
L’aventure à commencé il y a 5 ans dans un pays loin de la France ou la culture du safran est exercée depuis plus de mille ans. Malgré le contexte hostile des lieux dans le quel nous nous trouvions la séduction fut immédiate. De retour en France et après 3 ans d’essais, tout en suivant le stage de safranier chez madame Véronique LAZERAT (le safran de fond saint blaise en limousin), nous avons décidé de franchir le pas vers une exploitation professionnelle. 28000 bulbes et bulbilles ont été plantés cette année pour lancer notre safranière.
Notre exploitation se repartie sur 2 sites classés bio depuis des décennies «les UBAC » situé à 1075 mètres d’altitude. C’est un terrain très caillouteux, exposé au vent et «la LOUBATIERE» situé à 1075 mètres terrain plus ombragé et plus protégé du vent.

« Le safran royal » se cultive sur les hauteurs du plateau d’Albion dans le Vaucluse à une altitude de 1075 mètres ce qui nous vaux le nom de safraniers des montagnes. Toute notre culture se fait dans le plus grand respect de l’environnement.nos compagnons de balade sont devenus de solide compagnons de travail incontournables. Tous nos travaux difficiles sont réalisés avec des irish cob car la LOUBATIERE est également un élevage familial de cheval demi-trait Irlandais.
Notre magasin sera ouvert dans le petit village de Saint Christol d’Albion dès le printemps.

Fergal & Raphael

Le Safran Royal

Place de la poste

84390 St Christol d’Albion
Tel : 04 32 52 07 21

Session 2010

85- En Vendée

 

 

 

86- Dans la Vienne
 
87- En Haute-Vienne

 

Frédéric FOURGNAUD

AU SAFRAN DE LA MAZIERE

La Mazière

87400 SAUVIAT SUR VIGE

ausafrandelamaziere@orange.fr

Session 2009

Pourquoi j’ai fait un stage ?grosse envie de libertée et amour de la nature

Ma safranière : actuellement 900 m² (13 000 bulbes) sur un site magnifique !

Noëlla BENTEUX

DOMAINE SAFRAN GALANT
Les Landes
87230 Bussière Galant

www.safrangalant.com safrangalant@gmail.com

Session 2009

Noella Benteux est infimière, originaire du Nord de la France où elle exerçait sa profession depuis plus de 30 ans.
En 2008, un stage réalisé chez Véronique Lazérat lui permet de découvrir une passion qui allait la pousser à changer radicalement de vie: la culture du safran, la beauté du crocus et la vie en plein air.

Elle décide ensuite de franchir le pas et d’aquérir une propriété dans le Limousin, à Bussière Galant, et plante, en 2008, près de 15 000 bulbes.

Après quelques mois entre les deux régions, elle s’installe définitivement à la propriété, rebaptisée entre temps Domaine Safran Galant pour se dédier entièrement à sa passion. C’est le début d’une grande histoire!

 

88- Dans les Vosges
 
89- Dans l'Yonne
 
90- Dans le territoire de Belfort
 
91- Dans l'Essonne
 
92- Dans les Hautes-Seine
 
93- En Seine Saint-Denis
 
94- Dans le Val de Marne
 
95- Dans le Va d'Oise
 
AILLEURS DANS LE MONDE...
 
Belgique

Sabine & Eric LEONARD

Safranière de Cotchia

26, Rue de la Waloppe

4219 WASSEIGES

BELGIQUE

www.safrandecotchia.com

Session 2010

Reportage TV sur:

RTBF émission "Mission cuisine"

du 14 janvier 2011

Si le métier de safranier s'apprend en le pratiquant, les meilleurs conseillent que l'ont puissent recevoir sont certainement donnés par véro...(même si on est gaucher et Belge...)

Ma safranière: Nous sommes reconnu par la Région Wallonne comme centre de référence et d'expérimentation.En 2009 nous avons planter 1200 bulbes en vue de voir leurs adaptations à notre sol et à notre climat, 2010 nous avons planter 20000 bulbes et, en 2011 nous sommes la première safranière professionnelles en Belgique avec un total de +/- 60000 bulbes.

Nous voulons vivre de la passion que véro nous à refiler, attention s'est contagieux.

Haiti
 
Portugal

 

 

 

Suisse

Mireille SOMSAATH

Au coeur des Crocus, le safran de Lavaux

Pra Pélisson 4,

1072 FOREL-LAVAUX

SUISSE

www.safran-lavaux.ch

Je m'appelle Mireille, fleuriste de profession, mariée et désormais maman au foyer...C'est lors d'un reportage proposé par une chaîne française qui présentait une safranière de ce même pays que l'idée a germé.
Aussitôt cette même passion était née... il ne restait plus qu'à tout mettre en marche!

Dans un premier temps, je suis partie avec mon mari à la rencontre de cette safranière du millieu de la France, afin de me former à la plantation et à la récolte de cette magnifique fleur et son épice. Un défi un peu fou... mais qui est devenu une réelle passion! A la suite de ma formation j'ai mis en terre quelques bulbes durant l'été 2009 et ai attendu avec beaucoup d'impatience que l'automne et donc les premières fleurs de crocus s'annoncent. Et elles sont sorties de terre... avec un grand soulagement (puisque ce n'était qu'un essai...), au début octobre. Le mois fut donc rempli d'espérance quant à la récolte. Cependant, le chaud s'est réinstallé courant novembre et la floraison s'est arrêtée.

Les pistils, une fois secs ont servis à la réalisation de produits dérivés, tels que confitures au safran, pains d'épices au safran et petits sablés au safran, qui ont été offerts en dégustation à toute la famille! Et c'est peu dire qu'ils ont appréciés!
Cette année la première fleur de notre seconde récolte de safran a eu lieu le 20 septembre 2010.
L'essai fut donc une réussite sur le plan de la cueillette et on peu même dire de la récolte.Par la suite, d'autres produits viendront s'ajouter au panier, ceci en fonction de la quantité de safran qui sera récolté. Une fois bien nombreux, les pistils pourront également être vendus comme safran millésimé de l'année de récolte.
Mais pour cela, il faudra encore attendre un peu... car les campagnols sont friands des bulbes et s'en font parfois un bon festin sans que personne n'y voie rien! C'est malheureusement ce qui s'est passé au printemps 2010!

Ma safranière: tiré de mon site
Réparties sur deux petites parcelles, les bulbes ont été plantés à l'essai en 2009, à la suite de travaux de la terre assez fastidieux. Il a fallu dans un premier temps retourner la terre et en extraire les cailloux, parfois très gros, afin de l'affiner un maximum! La préparation du terrain à proprement dit, se fait exclusivement à la main et à la sueur de l'homme. La plantation se fait au mois de juillet, ceci pour que les bulbes aient le temps de s'enraciner avant l'automne et puissent donner un maximum de floraison!


Une partie des petits bulbes, achetés en France, ont été placé en pépinière. Ils serviront ainsi, d'année en année, à combler les trous des bulbes qui auront été mangés par les campagnols...Ces derniers sont tenaces! En 2009, le 90% des deux safranières a été dévoré par ces petites bêtes, bien sympathiques mais très peu appréciées lorsqu'on sait qu'à l'achat, un bulbe d'une grosseur moyenne et prêt à fleurir se vend en général 1 €pièce!
Il a donc fallu racheter d'autres bulbes et recommencer la plantation!

Après quelques mois d'attente seulement, les premières fleurs ont laissé entrevoir leurs premiers pétales mauves.

Tunisie
 

 

 

Vous pouvez, au choix, nous retrouver sur l'un ou l'autre de nos sites internet:

notre boutique en ligne : www.boutique-safrandefrance.fr

www.safran-lazerat.fr (site dédié à la pépinière)

www.safrandelafontsaintblaiseenlimousin.fr (site dédié à l'ouvrage "secrets de safranière")

ou sur www.safrandefrance.fr